Opinion personnelle & Côte d’Ivoire

Opinion personnelle en ce qui concerne la Côte d’Ivoire en tant qu’observateur, puisque nombreux de mes amis sont Ivoiriens et c’est un sujet que je traite depuis plusieurs années.

Sans même prendre partie en faveur d’un des camps (même si vous connaissez bien ma position), j’aimerais faire remarquer plusieurs points à ceux qui soutiennent Alassane Ouattara (pour des raisons bien plus souvent ethniques ou religieuses qu’idéologiques).

– Ouattara est un pur produit des élites occidentales, et plus particulièrement de la finance occidentale. C’est un fait admis et reconnu.
– Mais le plus choquant ce n’est même pas cela (même si le point précédent est lui aussi essentiel). Le plus choquant c’est que ses partisans font mine d’oublier qu’il a été installé à la tête de son « pays » par des forces étrangères et par les armes. La Côte d’Ivoire est un pays indépendant et souverain, juste pour rappel et au cas où. C’est cela le plus choquant et inadmissible. Sans l’intervention directe des forces françaises, jamais ce monsieur ne serait à la tête de la Côte d’Ivoire. Lui même, ainsi que son entourage le savent parfaitement.
– Dernier point pour faire un parallèle entre la politique russe et occidentale. En août 2008, lorsque un autre agent du néocolonialisme US, le géorgien Saakachvili a attaqué l’Ossétie du Sud, la Russie avait tous les moyens pour venir déloger ce sale type de la présidence (et beaucoup en Russie le souhaitaient). La Russie ne l’a pas fait et s’est limitée au fait d’avoir sauvé le peuple ossète d’un génocide que les Occidentaux soutenaient.

Aujourd’hui, alors que l’Ukraine voisine est occupée par une junte néonazie pro-occidentale (Porochenko à sa tête), la Russie avait aussi amplement les moyens d’en découdre. Mais il en est rien. Car on estime que les peuples sont capables de choisir eux-mêmes leur destin et de se débarasser eux-mêmes s’il le faut d’un leadership qui ne les arrange pas. Même des ultimatums, il y en a pas eu côté russe.

En Côte d’Ivoire, c’est des puissances étrangères qui ont choisi le destin de ce pays à la place du peuple du pays (faut-il rappeler encore les ultimatums occidentaux, dont celui de Sarkozy et d’Obama afin que Gbagbo « quitte le pouvoir d’ici la fin de la semaine »). C’est honteux. Et les pro-Ouattara n’ont absolument rien à dire sur ce point.

P.S. Passé & présent. La Russie bien que n’ayant pas été suffisamment active en Côte d’Ivoire, puis en Libye en 2011, n’a en tout cas jamais soutenu ces actes. Preuve à cela, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergueï Lavrov, avait demandé des explications à la France et l’ONU sur les actes qui ont amené à la destitution armée de Laurent Gbagbo en violant la neutralité déclarée des forces en question. Et les erreurs du passé nous ont ramené à la situation responsable d’aujourd’hui. Beaucoup pensent à raison à la Syrie. Mais il y a aussi eu le Burundi en Afrique. Pays qui a évité récemment un scénario ivoirien, grâce à la diplomatie russe et chinoise. Les Burundais en savent quelque chose.

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s