Archives mensuelles : juillet 2016

L’équipe olympique russe accueillie à l’aéroport de Rio au Brésil par une foule de fans :)

Publicités

Je serai de nouveau en direct tout à l’heure sur la chaine TV d’information internationale iranienne Press TV (20h heure de Téhéran, 18h30 heure de Moscou, 17h30 heure de Paris, 16h30 heure de Rabat, 15h30 heure d’Abidjan). On discutera des perspectives syriennes. Pour suivre le direct :http://presstv.ir/Default/Live

Сегодня вновь буду в прямом эфире на иранском международном ТВ-канале Press TV (в 20:00 по Тегерану, 18:30 по Москве, 17:30 по Парижу, 16h30 по Рабату, 15:30 по Абиджану). Будем говорить о сирийских персективах. Ссылка для онлайн-просмотраhttp://presstv.ir/Default/Live

Franchement je ne serai pas surpris si d’ici quelques temps, les élites de l’Occident nous déclarent que la version officielle du 11 septembre n’était « pas tout à fait correcte » et qu’Al-Qaïda n’est au « final pas si mauvaise que cela ». Je ne serai pas également surpris d’apprendre de leur part « qu’ils se sont un peu trompés dans les calculs » et qu’en réalité l’attentat du 11 septembre était « l’oeuvre des Russes et des Iraniens »…

L’Occident est tellement à la dérive et ne sachant plus vraiment quoi faire, qu’il sera prêt via ses élites et sa machine médiatique à tenter de nous faire croire en de nouvelles « versions », du moment que la donne géopolitique change, comme c’est le cas actuellement.

Lisez moi cela :

http://www.france24.com/fr/20160728-syrie-le-chef-front-al-nosra-annonce-rupture-al-qaida

Ce personnage à la sale gueule mais tentant de sourire n’est autre qu’Abou Mohammad al-Jolani, chef du Front al-Nosra (filiale d’Al-Qaida en Syrie).

Et vraisemblablement sur conseil des élites occidentales (dont certainement Laurent Fabius, grand ami d’al-Nosra) et de ses soutiens saoudo-qataris, ce sinistre personnage annonce aujourd’hui la rupture avec Al-Qaïda… 🙂 Et bien sûr au moment même que sa fin approche sous l’offensive de l’armée arabe syrienne :))

Il y a vraiment certains qui nous prennent pour des écoliers de la primaire en espérant de tout coeur que nous allons gober cela. Non Fabius, non les Saoud et autres al-Thani, c’est bien fini pour votre boy al-Jolani. Vous pouvez encore néanmoins lui transmettre des SMS d’adieu)

P.S. : à la fin du message, ce terroriste coupeur de têtes remercie tout de même les commandants d’Al-Qaïda « pour avoir compris la nécessité de rompre les liens »… et que cette décision « vise à protéger la révolution syrienne »…. Il a de l’humour le type. Tout y est dit)

L’équipe olympique russe s’envole pour Rio avec le sourire

L’équipe olympique russe s’envole pour Rio avec le sourire

Si il y a bien une chose que les élites occidentales n’arrivent toujours pas à cerner, c’est que plus la Russie est sous pression, plus elle se renforce.

En réalité, il faut tout de même avouer que les élites occidentales nous rendent d’une certaine manière service. Tous leurs plans de pression sur la Russie: sanctions économiques, pression sur les diplomates russes en poste à l’étranger, même le sport et les valeurs olympiques n’ont pas été épargnés, ne font au final qu’unifier encore plus solidement la nation russe dans sa diversité ethnique et religieuse, et accélèrent un développement d’un certain nombre de secteurs importants.

En parlant de sport, peu de gens aux quatre coins du monde ont cru à la propagande ayant visée les sportifs russes. « Système étatique de dopage », « le FSB derrière le dopage à grande échelle en Russie », etc… etc… titraient les principaux tabloïdes mainstrimois. Plus que cela, ces mêmes médias du mainstream occidental appelaient ouvertement à la disqualification de toute l’équipe olympique russe. Tout en oubliant toujours de publier les preuves véritables d’un quelconque système de dopage à grande échelle en Russie. L’hystérie était palpable. Le quotidien britannique The Times a carrément envoyé une lettre au Comité internationale olympique (CIO) « exigeant d’interdire à toute l’équipe russe de participer aux JO », lettre signée par le journaliste sportif en chef du quotidien. Soit ledit personnage est toujours enragé que la Coupe du monde de football 2018 aura lieu en Russie, et non pas en Angleterre, soit c’est à cause des 200 fans russes ayant fait reculé plus de 1000 hooligans anglais à Marseille lors du dernier Euro de football en France, mais en tout cas il s’est sérieusement donné l’air d’un fonctionnaire politique plutôt que d’un journaliste.

D’autres « médias » britanniques, comme Daily Mail ou The Sun, avaient carrément annoncé la disqualification « confirmée » de toute l’équipe olympique russe des Jeux de Rio, citant « des sources sûres ». Ils auront droit à une douche bien froide lorsque le CIO annoncera que l’équipe russe ne sera pas bannie des JO en donnant la prise de décision à chaque fédération sportive pour la participation ou non de tel ou tel sportif, créant par la même occasion un degré de haine et d’hystérie encore plus énorme de la part de ces mêmes médias.

Aux dernières nouvelles, plus de 250 sportifs russes ont déjà reçu le feu vert pour participer aux Jeux olympiques. Un chiffre non des moindres. Et ce malgré toutes les tentatives occidentales au plus haut niveau afin de faire disqualifier la Russie, le tout accompagné par une campagne médiatique encore plus russophobe que celles auxquelles on avait droit durant la guerre froide. Mais en analysant l’opinion publique internationale, y compris des pays occidentaux, on arrive à une conclusion évidente: une fois de plus la campagne ouvertement russophobe et les décisions clairement politiquement motivées, cette fois-ci allant jusqu’au sport, n’ont pas convaincu. Personne n’est désormais dupe des buts recherchés par les instigateurs de toute cette haine anti-russe.

Pour revenir à ce qui a été dit au début. Tout au long de l’histoire, la Russie devenait plus forte et unie sous pression extérieure. Donc merci aux ennemis de la Russie, qui maladroitement et indirectement (car évidemment leurs espoirs étaient tout autres) n’ont fait que donner un nouvel élan à notre pays, un élan très important.

Quant au sport, nous avons désormais une preuve supplémentaire que la politique internationale et la géopolitique font partie intégrante de certaines grandes structures sportives internationales. Et la pression politique et économique occidentale sur la Russie pour la punir de sa politique indépendante et souveraine, et n’ayant toujours pas donné les résultats escomptés par les instigateurs, en arrive maintenant au sport et aux valeurs olympiques censés pourtant être séparés des intérêts politiques. Quoiqu’il en soit, les sportifs russes se sont envolés pour Rio avec le sourire et avec la ferme détermination de gagner non seulement pour eux-mêmes et leur pays, mais aussi pour tous ceux ayant été injustement disqualifiés. On se rappelle que l’équipe russe d’athlétisme a été pratiquement toute disqualifiée (une seule athlète russe a été admise), y compris la légendaire Yelena Isinbayeva, multiple championne du monde et olympique du saut à la perche, et qui pourtant n’a jamais été contrôlée positive à un quelconque dopage tout au long de sa carrière. Hier, cette femme forte et courageuse s’est laissé aller à quelques larmes avant de retrouver le sourire et appeler tous les sportifs russes à donner encore plus d’eux-mêmes durant les JO. Ce genre de chose ne s’oublie pas. Pas de doute donc qu’une fois de plus injustement sous pression, la Russie sera au top.

https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201607281027052107-russie-jo-2016-rio-equipe-olympique/

Mikhail Gamandiy-Egorov