Donald Trump, le nouveau président US, a qualifié hier Fidel Castro de « dictateur brutal ayant opprimé son peuple », vraisemblablement pour surfer sur les sentiments des criminels en tout genre d’origine cubaine de Miami. Réaction aujourd’hui de la diplomatie russe : « L’envie de lancer des paroles en l’air et d’une manière irrespectueuse envers une personne décédée doit rester sur la conscience de ceux qui lancent de telles paroles. En ce qui nous concerne – Fidel Castro était un grand homme politique de notre temps et digne de respect de tous ». Aleksandr Chetinyne (directeur du département d’Amérique latine du ministère russe des Affaires étrangères)

P.S. Le président russe Vladimir Poutine a été hier l’un des premiers à téléphoner à Raul Castro pour transmettre les condoléances de la Russie au peuple cubain suite au décès du leader de la révolution cubaine.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s