Archives mensuelles : novembre 2016

Et maintenant question aux « journalistes » du mainstream médiatique occidental :

Durant des mois entiers vous avez tenté de vendre la théorie que les habitants d’Alep-Est refusaient de quitter les quartiers « rebelles » par peur du « régime syrien » et qu’ils étaient prêts au péril de leur vie à rester dans ces quartiers. En refusant de reconnaitre ce que nous disions également depuis des mois : les civils à Alep-Est sont tout simplement pris en otages par les terroristes qui les utilisent comme bouclier humain.

Et depuis l’offensive de l’armée gouvernementale syrienne des derniers jours vers les quartiers est de la deuxième ville de Syrie, des médias comme Le Figaro sont maintenant forcés de reconnaitre que les civils fuient par centaines en direction des quartiers sous contrôle gouvernemental. Pourquoi ce brusque changement ? Réalité une fois encore devenue tellement évidente qu’il n’est tout simplement plus possible de la cacher via vos mensonges habituels ?

Votre fin est irrémédiable, propagandistes atlantistes…

Alep-Est : la panique gagne les terroristes.

Au moment où l’armée arabe syrienne progresse dans sa libération des quartiers est de la deuxième ville de Syrie, des affrontements entre terroristes se mutliplient : les uns souhaitant capituler, les autres voulant les en empêcher. Par ailleurs les manifestations des habitants de cette partie d’Alep forcent également les terroristes à reculer. La victoire approche.

Déclaration de ce dimanche 27 novembre 2016 du porte-parole du Centre russe pour la réconciliation en Syrie du ministère de la Défense de la Fédération de Russie :

« Au cours des deux derniers jours, les forces gouvernementales syriennes ont fait des avancées significatives à l’intérieur des quartiers d’Alep-Est. Dans la partie orientale d’Alep l’armée syrienne a libéré des terroristes de Jabhat al-Nosra et d’autres groupes liés cinq quartiers et plus de 2000 bâtiments. Le Centre russe pour la réconciliation en Syrie livre en ce moment même dans les quartiers libérés de la présence terroriste l’aide humanitaire nécessaire. La vie normale reprend dans ces quartiers, les autorités locales se mettent en place, la sécurité et la primauté du droit sont assurés ».

Donald Trump, le nouveau président US, a qualifié hier Fidel Castro de « dictateur brutal ayant opprimé son peuple », vraisemblablement pour surfer sur les sentiments des criminels en tout genre d’origine cubaine de Miami. Réaction aujourd’hui de la diplomatie russe : « L’envie de lancer des paroles en l’air et d’une manière irrespectueuse envers une personne décédée doit rester sur la conscience de ceux qui lancent de telles paroles. En ce qui nous concerne – Fidel Castro était un grand homme politique de notre temps et digne de respect de tous ». Aleksandr Chetinyne (directeur du département d’Amérique latine du ministère russe des Affaires étrangères)

P.S. Le président russe Vladimir Poutine a été hier l’un des premiers à téléphoner à Raul Castro pour transmettre les condoléances de la Russie au peuple cubain suite au décès du leader de la révolution cubaine.

Les forces armées syriennes épaulées par les milices pro-Assad ont pris le contrôle du quartier Massaken Hanano, situé dans l’est de la ville d’Alep, rapporte la chaîne de télévision libanaise Al-Manar. La libération d’Alep-Est se poursuit donc. Jusqu’à la victoire totale. #Stalingrad syrien

https://fr.sputniknews.com/international/201611261028881581-syrie-alep-quartier-reprise/

Une délégation d’hommes politiques et d’affaires turcs se trouve actuellement en visite en Crimée. Parmi eux l’initiateur de la visite Hasan Cengiz, chef de l’Association des gouvernements eurasiens, le vice-maire de la capitale turque Ankara Ahmet Tunc et le représentant du président turc Ibrahim Ereli.

Plusieurs déclarations intéressantes ont été faites :

– Il faut respecter le choix du peuple de Crimée de s’être rallié à la Russie
– Les prétendues discriminations contre les Tatars de Crimée (peuple turcophone de la péninsule) relayées notamment par les médias occidentaux sont mensongères. Leurs droits sont respectés au même titre que ceux des Russes, des Ukrainiens, et de tous les peuples vivant en Crimée.
– La Turquie désire reprendre les projets communs gelés en Crimée (suite aux évenements de novembre 2015) et en lancer de nouveaux, le tout pour une valeur totale de pas moins de 500 millions de dollars.

Comme il fallait s’y attendre les autorités putschistes de Kiev enragent et viennent d’adopter des « sanctions » contre tous les membres de la délégation turque.

Bref, beaucoup de choses intéressantes à venir.