Russie-Turquie : pas besoin de l’avis allemand

Le ministre allemand des Affaires étrangères Sigmar Gabriel a déclaré tout dernièrement la chose suivante : « Il y a un intérêt commun afin d’empêcher la poursuite du mouvement de la Turquie vers l’Est ».

Par « Est », comprenez en premier lieu la Russie. D’autant plus au moment où les relations turco-allemandes se déteriorent.

Réponse au « brave » monsieur : la Turquie et la Russie n’ont aucunement besoin de l’avis de l’Allemagne ou de tout autre pays occidental pour développer leurs relations bilatérales. Que les élites occidentales apprennent une bonne fois pour toute à s’occuper de leurs « champs » sans mettre leur nez là où elles n’ont rien à faire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s