Syrie et relations russo-turques.

Je l’ai déjà dit dans le passé mais que ce soit clair une fois encore. La Turquie a beau être un partenaire stratégique de la Russie, la Syrie elle est un allié.

Et un allié a toujours plus de poids qu’un partenaire (même stratégique). Donc les appels de la diplomatique turque envers la Russie pour que nous cessions le soutien à l’allié syrien, sont ouvertement déplacés. Que ce soit bien clair : la Russie ne lâchera pas l’allié syrien.

La Russie ne demande pas à la Turquie de devenir (ou redevenir) amie avec Damas. Mais que la Turquie comprenne une bonne fois pour toute que la Russie, ainsi que d’autres alliés de la Syrie, comme l’Iran, ne permettront pas la répétition de scénarios catastrophiques en Syrie. Assez c’est assez.

Je suis un partisan des relations russo-turques, je ne l’ai jamais caché. Mais si certains à Ankara ont la mémoire courte, en oubliant le putsch avorté et les forces qui se trouvaient derrière pour se repositionner aujourd’hui derrière les USA, cela aura évidemment des incidences sur le partenariat stratégique russo-turque. Les intérêts communs c’est bien. Mais la dignité ne se vend pas. Et plus généralement, le désir de s’asseoir sur deux chaises n’apporte presque jamais rien de bon.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s