Astana est effectivement bien plus qu’un succès diplomatique, politique et humanitaire. Astana fait gagner du temps à l’armée gouvernementale de Syrie pour anéantir une bonne fois pour toute Daech en terre syrienne.

D’autre part, l’armée arabe syrienne contrôle aujourd’hui les plus grandes villes du pays (Damas, Alep, Homs, Lattaquié, Hama). 80 à 85% de la population syrienne se trouve dans les zones sous contrôle de Damas (en passant un fait très révélateur que les médias mainstrimois préférent passer sous silence). Néanmoins et le président syrien l’a toujours dit : l’objectif est de retrouver le contrôle sur tout le pays, y compris les zones désertiques à faible densité.

Enfin et c’est aussi très important de le noter : au vu de la situation sur le terrain, tout le monde aujourd’hui comprend que le projet néocolonialiste de faire tomber Bachar al-Assad tombe à l’eau. Le pouvoir syrien est ferme dans son engagement à vaincre le terrorisme et à défendre son indépendance et sa souveraineté. Les alliés : Russie, Iran, Hezbollah, veillent aussi.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s