Archives mensuelles : novembre 2017

Un an déjà. Toujours dans nos coeurs. Suscitant toujours notre admiration. Et qui reste une véritable inspiration dans le combat à mener. Год уже, как ушел Великий Фидель. Помним, вдохновляемся.

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, barbe

L’image contient peut-être : 1 personne, sourit, barbe

L’image contient peut-être : 1 personne, barbe

L’image contient peut-être : 3 personnes, costume

L’image contient peut-être : 1 personne, barbe, chapeau, bandes et gros plan

Publicités

Le président soudanais durant sa visite en Russie aurait demandé la création d’une base militaire russe au Soudan. La Russie étudie la question. Selon le sénateur russe Frants Klintsevitch, les chances sont assez sérieuses car cela permettra d’apporter la stabilité dans cette région.

Président soudanais à Moscou: «On a besoin d’être protégé des actions agressives des USA»

Omar el-Béchir en Russie.

Sa déclaration : « La catastrophe qui a dévasté la Syrie est due à l’ingérence américaine et il n’y aurait pas de Syrie sans l’aide accordée par la Russie ».

L’Axe Afrique-Russie

Vladimir Poutine et le Président soudanais Omar Hassan el-Bechir

https://fr.sputniknews.com/international/201711231034006744-president-soudanais-moscou-poutine/

Erdogan n’exclut pas de futurs contacts avec le président syrien Assad. Impensable pour certains, pour ma part je savais et je sais qu’à un moment ou un autre cela doit arriver. Мои прогнозы подтверждаются – Эрдоган не исключает контактов с президентом Сирии Асадом.

https://fr.sputniknews.com/international/201711241034009399-unites-kurdes-erdogan-contacts-assad/

Mon article du mois de mars. Моя аналитическая статья о перспективах сирийско-турецкой нормализации (март 2017 г.), для Sputnik France:

https://fr.sputniknews.com/points_de_vue/201703061030349665-normalisation-turco-syrienne/

Des médias de l’UE pourraient être caractérisés comme «agents étrangers» en Russie

Tout le monde est prévenu. Si les élites politiques de l’UE décident de suivre une fois de plus Washington, à savoir dans ce cas précis mettre la pression sur les médias russes, les mesures de rétorsion ne se feront pas attendre.

Notez bien que ce n’est pas la Russie qui a initié cette confrontation. La Russie a de solides arguments et n’a aucunement peur de débattre. L’Occident n’a pas d’arguments et tout débat honnête lui fait peur. Point.

https://fr.sputniknews.com/presse/201711231033998795-medias-agents-etrangers-russie/