Pages importantes de l’histoire contemporaine russe, suite.

2008. L’année où l’Occident arrache à la Serbie son berceau historique, civilisationnel, spirituel – le Kosovo, il outrepasse une autre ligne rouge. En août, le régime pro-occidental géorgien de Saakachvili, avec le soutien des instructeurs de l’Otan, notamment étasuniens, attaque l’Ossétie du Sud, en tuant civils ossètes et représentants des forces du maintien de la paix russes.

La Russie accepte le défi. En 9 jours les Forces armées russes forcent le régime géorgien à reculer et capituler. L’Abkhazie et l’Ossétie du Sud reprennent le contrôle de la totalité de leurs territoires. Moscou et d’autres capitales par la suite reconnaitront l’indépendance de ces deux républiques – de facto indépendantes à la chute de l’URSS car refusant de faire partie de la Géorgie post-soviétique.

Ce conflit aura démontré les lacunes encore existantes côté russe. Mais c’est à partir de cette période que la Russie a fait comprendre à l’Occident que l’époque de la domination unilatérale approchait sa fin. Le chemin vers la multipolarité avait commencé en août 2008.

https://web.facebook.com/mikhail.egorov.5/posts/10219938203858780

 

Une réflexion au sujet de « Pages importantes de l’histoire contemporaine russe, suite. »

  1. Ping : Pages importantes de l’histoire contemporaine russe, suite. | Raimanet

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s