Les attaques verbales de l’establishment élyséen et des préfets françafricains (Bazoum, Ouattara principalement) contre le Mali démontrent plusieurs choses :

1- La peur d’avoir à observer un nouvel exemple d’une interaction à succès entre un pays africain et la partie russe.

2- Comme résultat – une opinion publique dans les pays concernés qui deviendra encore plus hostile au système françafricain et plus généralement occidental. D’ailleurs, ce qui est déjà globalement le cas.

3- En résultats des deux premiers points – de nouvelles défaites stratégiques. Pour le donneur d’ordre. Et bien évidemment des conséquences évidentes pour les sous-traitants.

https://t.me/axe_afrique_russie/244

https://web.facebook.com/mikhail.egorov.5/posts/10224520080922843

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s