Le chancelier autrichien qui sera demain à Moscou vient-il négocier l’acquisition des roubles pour le paiement du gaz ou tentera-t-il, une dernière fois, de convaincre le président russe à permettre l’évacuation des « citoyens » occidentaux coincés à l’usine Azovstal de Marioupol avec leurs copains néonazis ? Peut-être les deux ?

En ce qui concerne le dernier point, les envoyés atlantistes retranchés seront de toute manière soit pris vivants, soit éliminés. Macron s’y est pris tellement de fois à tenter de les sauver – sans succès.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s