L’histoire se répète. Après le rebranding opéré par Al-Qaida en Syrie il y a de cela quelques années, c’est désormais au tour du bataillon néonazi ukrainien Azov (pour rappel intégré dans la garde nationale des forces armées ukrainiennes), qui tente à son tour de se positionner un peu moins néonazi que ce qu’il est véritablement.

Vraisemblablement, les conseillers occidentaux des terroristes et extrémistes en tout genre manquent une fois de plus cruellement d’originalité. Après donc des terroristes « modérés », au tour des nazillons de suivre le pas.

Une réflexion au sujet de « L’histoire se répète. Après le rebranding opéré par Al-Qaida en Syrie il y a de cela quelques années, c’est désormais au tour du bataillon néonazi ukrainien Azov (pour rappel intégré dans la garde nationale des forces armées ukrainiennes), qui tente à son tour de se positionner un peu moins néonazi que ce qu’il est véritablement. »

  1. Ping : L’histoire se répète. Après le rebranding opéré par Al-Qaida en Syrie il y a de cela quelque s années, c’est désormais au tour du bataillon néonazi ukrainien Azov (pour rappel intégré da ns la garde nationale des forces armées ukrainiennes)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s