Ceux qui pensent que les négociations entre la Russie et l’Occident soient encore possibles dans la conjoncture actuelle oublient un point très important.

Si bien même que les deux parties se mettent d’accord de stopper à cette étape les hostilités, ce sera, certes, qu’une demi-victoire de la Russie (sachant que nombre de territoires attendent toujours la libération), mais une victoire quand même avec l’adhésion des 4 nouveaux-anciens territoires à la Fédération de Russie.

Pour l’Occident collectif – cela équivaudrait à reconnaître sa défaite, et pouvoir uniquement se vanter de ne pas avoir permis à la Russie d’atteindre une victoire totale après 7 mois d’opération. Une perspective de-facto impossible.

L’objectif pour l’Occident atlantiste restera donc la défaite de la Russie. Et pour la Russie – une victoire totale ou presque, avec la reprise de l’offensive à grande échelle et la libération de nouveaux territoires.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s