Le vrai et le faux pacifisme.

Lorsque des journalistes honnêtes et courageux, y compris occidentaux, comme la française Anne-Laure Bonnel, ont eu le mérite de traiter et de montrer le martyr vécu depuis 2014 par la population du Donbass, parlent de paix et d’opposition à toute guerre – leurs voix ont de la valeur pour moi.

Mais lorsque des connaissances, notamment lycéennes et universitaires, prétendent jouer aux faux-pacifistes alors que depuis 2014 aucun, aucun, d’entre eux n’avait exprimé ne serait-ce qu’une petite note de compassion vis-à-vis des civils du Donbass, pas plus que vis-à-vis d’autres peuples non-occidentaux, pour moi leurs voix et opinions n’ont absolument aucune valeur. Je connais d’ailleurs parfaitement leur manière de penser : tant que l’Occident tue et détruit des populations « désobéissantes », dans leurs têtes ils se disent (sans toujours l’afficher) – elles l’ont bien cherché et n’avaient qu’à être avec l’Occident. Après tout si nous fantasmons sur le concept occidental, les autres devraient faire de même. D’autre part, l’inquiétude de ces personnes, dont beaucoup se reconnaîtront, est purement égoïste. Étant liés à l’Occident, ils/elles ont trop peur de se retrouver parmi les perdants lorsque l’establishment atlantiste occidental aura définitivement perdu sa mainmise sur le monde.

Et avec ces gens là je n’ai absolument aucun désir de parler ni de paix, ni d’humanisme.

Publicité

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s