Archives du mot-clé John Pang

Etats-Unis & alliés: séparés du reste du monde (universitaire)

18.04.2022

Les tentatives de l’establishment US et occidental à tenter de défendre l’ordre unipolaire révolu et le système libéral sont vouées à l’échec, ne faisant qu’augmenter considérablement l’écart entre le bloc occidental et le reste du monde. C’est l’avis de l’universitaire John Pang, dans un récent entretien à Xinhua.

Les comportements diplomatiques, politiques et économiques de l’Occident fondés sur l’hypothèse que le monde est toujours unipolaire sont voués à l’échec et sont désastreux pour l’Occident lui-même, selon John Pang, chercheur principal au Bard College de New York, dans un entretien récent accordé à l’agence de presse internationale chinoise Xinhua.

Pour l’universitaire de renom, les sanctions adoptées par les USA contre la Russie représentent en réalité une tentative de défendre l’ordre mondial unipolaire établi depuis la chute de l’Union soviétique. Toujours selon lui, ces comportements visent à défendre et à étendre l’hégémonie libérale qui a prévalu pendant plusieurs décennies après la fin de la guerre froide.

John Pang par ailleurs estime que le monde n’est plus unipolaire, y compris sur le plan économique. Il rajoute que les sanctions occidentales ne seront pas acceptées, et qu’elles ne fonctionneront pas comme elles sont censées le faire, pour la raison que l’économie mondiale a cessé d’être unipolaire depuis un certain temps.

Dans un article de février dernier, Observateur Continental avait d’ailleurs une fois de plus fait ce rappel, notamment quant au fait qu’à l’heure actuelle dans le Top 10 des principales économies mondiales en termes de PIB à parité du pouvoir d’achat – moins de la moitié sont celles des pays occidentaux.

L’expert interviewé par l’agence de presse Xinhua a également rappelé que les sanctions sont ancrées dans la mentalité de la guerre froide, bien que même les acteurs de ladite période fussent plus réalistes que ceux d’aujourd’hui. Pour John Pang nous assistons également à un moment très intéressant de l’histoire mondiale – dans lequel les Etats-Unis et leurs alliés – n’ont jamais été aussi séparés du reste du monde. Et que leur point de vue n’a jamais semblé aussi déconnecté des attitudes dans d’autres parties du globe terrestre. Ces autres parties représentant l’écrasante majorité de la population terrestre par la même occasion.

John Pang conclue par le fait que le sens commun en Asie du Sud-Est, région du monde où il a grandi et travaillé durant plusieurs années, en particulier dans le milieu des affaires, est que le monde est entré dans une ère de multipolarité et que par ailleurs la tentative de l’establishment occidental de maintenir l’ordre unipolaire, de même que l’hégémonie libérale – est insensée et vouée à l’échec.

En termes de perspectives, difficile d’y rajouter quelque chose si ce n’est encore une fois de rappeler que la multipolarité, devenue réalité depuis maintenant plusieurs années – n’avait au préalable pas l’objectif d’isoler le monde occidental. A condition que ce dernier, étant une évidente minorité à l’échelle planétaire ait fait preuve d’adaptation aux règles qui émanent du concept multipolaire des affaires internationales.

Désormais, il est certainement trop tard. L’Occident politique et ses suivistes, notamment médiatiques, ont raté l’occasion de pouvoir bâtir un avenir commun pour toute l’humanité. Et c’est certainement encore une fois la raison pourquoi dans un avenir assez proche le monde ne sera pas seulement multipolaire – car il l’est déjà – mais sera indéniablement un monde multipolaire post-occidental, comme Observateur Continental  l’avait envisagé. Avec tout ce que cela implique. Les citoyens des pays occidentaux, partageant les valeurs de l’ère multipolaire et qui sont nombreux, auront alors à terme l’occasion de demander des comptes à leurs responsables politico-médiatiques.

Mikhail Gamandiy-Egorov