Archives du mot-clé Vatican

Rencontre entre le pape François et Vladimir Poutine : un grand symbole

Le pape François (à droite) et Vladimir Poutine

La rencontre entre le pape François et Vladimir Poutine était fort significative. C’était la seconde fois que les deux hommes faisant partie des plus influents du monde se rencontraient au Vatican.

Deux choses qu’il serait bon de noter. D’une part et encore une pression sans précédent des USA qui se sont permis de donner au Saint-Siège des « recommandations » sur le ton à avoir face au leader russe. Plus encore, la « nation exceptionnelle » via son ambassadeur au Vatican a carrément exprimé son souhait de voir le pape transmettre au président russe ses « sérieuses préoccupations » par rapport à la situation en Ukraine. Question: les USA souhaitaient donc que le pape transmette les préoccupations des USA ou ses préoccupations personnelles? Si c’est le premier cas, alors pourquoi le pape, chef de l’Eglise catholique, devrait transmettre les préoccupations d’un pays qui n’a toujours pas compris que son diktat est bien arrivé à sa fin? Si c’est le second cas, alors de quel droit les Etats-Unis se permettent de parler des préoccupations personnelles du souverain pontife?

En tout cas, le pape François a prouvé une fois encore que c’est un homme fort sage et qui comprend parfaitement les événements dans le monde actuel. Malgré les pressions exercées par Washington, Bruxelles et Kiev, le Vatican n’a pas fléchi.
Le pape François et Poutine ont discuté de tous les principaux problèmes internationaux: Syrie, situation au Moyen-Orient, guerre dans le Donbass et la situation en Ukraine. A la fin de l’entrevue, le président russe a offert au souverain pontife l’icône représentant la Cathédrale du Christ-Sauveur de Moscou, ainsi que plusieurs tomes de l’encyclopédie orthodoxe russe. Le pape n’a pas manqué lui aussi de remettre un cadeau à Vladimir Poutine (et quel cadeau!): une médaille réalisée par un artisan du siècle dernier représentant l’ange faiseur de paix. « Cette médaille représente l’ange qui apporte la paix, la justice, la solidarité et la protection, ainsi que ce texte, qui apporte une réflexion sur le fait que l’Evangile nous apporte la lumière dans nos vies, et la joie. On y trouve également des réflexions géopolitiques sur nous, sur nos vies »…, a dit le pape. Le pape a également demandé à Poutine de transmettre ses meilleurs vœux au patriarche de l’Eglise orthodoxe russe Kirill et a salué les journalistes présents, qui ont par ailleurs tous reçu des chapelets.

Il est difficile à savoir si le message a été compris par tous. Certains ne le verront pas, d’autres feront semblant dans leur but de propagande russophobe de ne pas le voir. Le fait est qu’il y est. Et cela ne peut que rendre heureux.

Pour rappel, le pape François a été avec Vladimir Poutine l’un des principaux opposants aux volontés des élites politiques occidentales de bombarder la Syrie pour renverser le président Bachar al-Assad. Des bombardements qui paraissaient alors déjà définitivement décidés par Obama et le sous-traitant Hollande. Cette compréhension de la situation a été grandement appréciée par les chrétiens du monde entier, y compris de Russie, et plus globalement par toutes les personnes de bonne volonté. Et aujourd’hui, cette compréhension se poursuit avec la crise ukrainienne dans laquelle le Vatican et le pape personnellement ont refusé d’accuser la Russie d’y être responsable, comme le voulaient tellement les élites politiques d’un certain nombre de pays occidentaux.

La deuxième rencontre donc entre le pape et le président russe était tout aussi symbolique que la première. Et cela nous prouve une fois encore, que le monde occidental (bien qu’il faut le rappeler le pape est argentin, donc d’Amérique latine), ne se limite surtout pas aux élites politiques et médiatiques de l’Occident anti-chrétien. Il y a un autre Occident. Et cet autre Occident est prêt, main dans la main à bâtir le monde tant désiré, où tous seront égaux et auront leur mot à dire. Le monde multipolaire libéré du diktat néocolonialiste qui s’imposera alors une bonne fois pour toute.

http://fr.sputniknews.com/points_de_vue/20150614/1016541813.html

Mikhail Gamandiy-Egorov

Publicités

Rencontre entre le pape François et Poutine : une visite à haute valeur symbolique

Rencontre entre le pape François et Poutine : une visite à haute valeur symbolique

Le président russe Vladimir Poutine a été reçu le 25 novembre au Vatican par le pape François. Une rencontre importante et bien plus qu’une simple visite de courtoisie. A noter que Vladimir Poutine est le troisième chef d’Etat d’un pays membre du G8 à rendre visite au pape François, élu à la tête de l’Eglise catholique depuis le 13 mars de cette année.

Pour le président russe, il s’agit de la quatrième visite au Vatican. Déjà au cours de son premier mandat présidentiel, Vladimir Poutine a rencontré à deux reprises le pape Jean-Paul II, béatifié par l’Eglise catholique le 1er mai 2011 et dont la canonisation est prévue pour fin avril 2014. Le président Poutine rencontrera par la suite en 2007 Benoît XVI, aujourd’hui pape émérite.

Plusieurs thèmes importants ont été abordés lors de cette rencontre, comme les relations entre l’Eglise catholique romaine et l’Eglise orthodoxe russe, la vie de la communauté catholique en Russie, et un grand accent a été mis sur la situation en Syrie et au Moyen-Orient. Le pape François et Vladimir Poutine ont tous deux préconisé « des initiatives concrètes pour une solution pacifique du conflit », ainsi « qu’une solution qui privilégie la voie de la négociation et qui implique les différentes composantes ethniques et religieuses, en reconnaissant leur rôle indispensable dans la société ».

Le président de la Russie n’a pas manqué de remercier le pape pour la lettre qu’il lui a envoyé début septembre à la veille du sommet du G20 à Saint-Pétersbourg, et dans laquelle le souverain pontife exprimait clairement son opposition à toute intervention armée en Syrie : « Les leaders du G20 ne peuvent pas rester indifférents à la situation dramatique du bien aimé peuple syrien, qui dure depuis bien trop longtemps et qui risque d’apporter une plus grande souffrance à une région amèrement touchée par des conflits et en quête de paix. Aux leaders présents, à chacun, je lance un appel sincère pour permettre de trouver des moyens de surmonter ces conflits et de mettre de côté la poursuite futile d’une solution militaire »… Une position très courageuse et en nette opposition donc au projet franco-étasunien d’intervenir militairement dans le pays-martyr qu’est la Syrie. L’appel de paix lancé par le pape a fait écho à travers plus d’un milliard et 200 millions de fidèles à travers le monde et a montré la plus que visible différence de position entre l’Eglise catholique et les « élites politiques » de certains pays occidentaux.

Le chef d’Etat russe a également noté « la contribution fondamentale du christianisme dans la société russe ».En outre, il a transmis au pape les salutations du patriarche de l’Eglise orthodoxe russe, Cyrille. A noter que plus tôt ce mois-ci, le métropolite Hilarion, responsable des relations extérieures du patriarcat de Moscou, a lui aussi rencontré le pape François dans une atmosphère très cordiale. Après l’entretien, lors du traditionnel échange de cadeaux, le pape François a offert à Vladimir Poutine une mosaïque représentant les Jardins du Vatican. Le président russe quant à lui a remis au pape une icône de la Vierge de Vladimir. Tous deux ont embrassé par la suite l’image de la Vierge Marie.

Une visite donc à connotation très forte. Le président russe n’a jamais caché son appartenance chrétienne et cette visite a souligné la similitude d’approches et de positions du Vatican et de Moscou sur bon nombres de questions, y compris de portée mondiale. Aussi, et c’est un point très important, nous avons toutes les chances d’être optimistes quant à un rapprochement encore plus important entre chrétiens catholiques et orthodoxes, ce qui ne ferait que renforcer définitivement toute la grande famille chrétienne.

http://french.ruvr.ru/2013_11_28/Rencontre-entre-le-pape-Francois-et-Poutine-une-visite-a-haute-valeur-symbolique-6230/

Mikhail Gamandiy-Egorov