Lorsqu’à Kiev des dizaines et des centaines de représentants du régime kiévien appellent quotidiennement à tuer les Russes sans distinction – femmes, enfants, personnes âgées – cela est considéré comme quelque chose de « normal » non seulement dans l’Ukraine contemporaine, mais également en Occident.

Mais lorsqu’il y a quelques jours un journaliste russe (et pas des plus populaires) a proposé de « noyer » les enfants ukrainiens contaminés par la propagande bandériste – quelle a été la réaction ? Au niveau de la société russe : large condamnation. Par ailleurs, ledit journaliste a été licencié et risque des poursuites judiciaires de la part des organes compétents russes.

Là est toute la différence. Là est toute la différence.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s